January 2021
blog

4 causes de l’infertilité chez la femme et leurs solutions

L’âge est le facteur qui influence le plus l’infertilité féminine. Le moment idéal pour concevoir est jusqu’à 25 ans. Après cela, le nombre d’ovules diminue rapidement et leur qualité se détériore. L’infertilité chez les femmes n’est cependant pas uniquement due au temps qui passe. Une opération de l’appendicite, l’obésité, un déséquilibre hormonal ou divers phénomènes pathologiques peuvent également être à l’origine d’une infertilité. Quelles sont les causes de l’infertilité chez les femmes et comment y remédier?

1. Opération de l’appendicite

L’opération de l’appendicite est une des rares opérations qui peuvent provoquer l’infertilité féminine. À la différence, par exemple, de l’avortement, dont l’effet négatif sur la conception n’est dans la grande majorité des cas qu’un simple mythe. Le plus grand risque d’infertilité est observé dans le cas où la femme a subi une opération de l’appendicite durant son enfance ou son adolescence. Les grandes adhérences postopératoires observées dans le bassin de la jeune fille entraînent souvent des complications et peuvent entraîner une obstruction des trompes de Fallope. Selon les médecins des départements de gynécologie et de FIV de la clinique Gynem, lorsqu’une femme n’arrive pas à tomber enceinte après avoir subi une telle opération, elle devrait en informer son gynécologue qui pourra ensuite effectuer un examen visant à déterminer la présence ou non d’une obstruction des ovaires. Si c’est le cas, l’insémination artificielle est souvent le seul espoir pour pouvoir concevoir.

2. Ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques (POKS) est une des causes les plus fréquentes de l’infertilité féminine. Il s’agit d’une situation où il y a trop de follicules (sacs de liquide qui protègent les ovules immatures) dans les ovaires. La multitude de follicules empêche l’organisme de sélectionner naturellement l’ovule qui est le plus approprié et cet ovule n’est donc pas expulsé. Le syndrome des ovaires polykystiques entraîne un déséquilibre hormonal et il est souvent surnommé le tueur ou le voleur silencieux de la féminité car il est très souvent accompagné d’acné, de surpoids et de menstruations irrégulières. Pour y remédier, il est nécessaire de suivre un traitement hormonal et de faire un régime pour perdre du poids. Si ces mesures ne suffisent pas, il sera recommandé de se rendre dans un centre de procréation assistée.

 

neplodnost_2_1.jpg

 

3. Myomes (fibromes)

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes qui font partie des facteurs réduisant non seulement les chances de tomber enceinte mais également les chances de porter son enfant à terme. Les fibromes provoquent un élargissement de l’utérus et l’apparition de formes atypiques, ce qui affectera le bon fonctionnement de la muqueuse utérine. Le problème le plus important réside dans les mauvaises conditions de nidation de l’embryon et de maintien du fœtus dans l’utérus. Les fibromes sont une cause fréquente de fausses couches ou de naissances prématurées. Selon les médecins du centre de procréation assistée Gynem, les fibromes peuvent généralement être enlevés par intervention chirurgicale et le problème de conception peut ainsi être résolu.

4. Endométriose

L’endométriose est une maladie dans le cadre de laquelle la muqueuse de l’utérus ne se trouve pas que dans l’utérus, mais également à l’extérieur de ce dernier. Cette situation provoque de fréquentes inflammations qui peuvent réduire les chances de tomber enceinte. Le problème majeur survient lorsque la muqueuse atteint les trompes de Fallope qui peuvent alors totalement s’obstruer en raison de l’inflammation. Dans la région des ovaires, la muqueuse entraîne l’apparition de kystes qui, tout comme les fibromes, provoquent des modifications de l’utérus. L’endométriose peut être résolue par intervention chirurgicale ou par traitement médicamenteux. Le traitement médicamenteux provoque cependant un état similaire à celui de la ménopause ou de la grossesse, il n’est donc pas possible de l’associer à un traitement de l’infertilité ou à une insémination artificielle.

En ce qui concerne le traitement de toutes ces maladies et causes d’infertilité chez la femme, il est prouvé que le surpoids ou l’obésité sont les facteurs majeurs qui ont un effet négatif sur le traitement.

Passer un examen gynécologique minutieux est la meilleure façon d’identifier l’infertilité chez la femme. Si vous avez des problèmes pour concevoir ou si vous avez d’autres doutes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un des spécialistes du département de Gynécologie et de FIV de la clinique Gynem.

 

 

 

*Ce texte est traduit de l'original tchèque en langue française par l'Agence MARVEL, s. r. o.