January 2021
blog

De plus en plus d’étrangers se rendent dans les cliniques tchèques de procréation assistée

À l’heure actuelle, de plus en plus de couples étrangers ont tendance à recourir aux services des cliniques tchèques de procréation assistée. Il y a plusieurs raisons à cela. D’une part, les couples qui souhaitent avoir un bébé ne doivent pas attendre longtemps dans les cliniques de leur pays, l’insémination artificielle est moins chère et les soins procurés sont de meilleure qualité. Les couples qui sont le plus intéressés par le tourisme reproductif viennent d’Angleterre, d’Allemagne, de Russie, d’Italie et de France.

 

Les Tchèques aident les couples étrangers qui sont sans enfants

Au cours de ces dernières années, les cliniques tchèques ont enregistré une augmentation du nombre de clients étrangers sollicitant leurs services. Les couples étrangers se rendent en République tchèque pour diverses raisons. Pour certains d’entre eux, la fécondation in vitro leur est interdite par la législation de leur pays ou cette intervention ne leur est pas accessible pour des raisons financières. Selon le Centre de procréation assistée Gynem de Prague, il existe encore une autre raison : le niveau de qualité des soins procurés en Tchéquie est très élevé et, en comparaison avec les autres pays de l’Union européenne, leur prix est plus abordable.

Même si l’Espagne reste une des destinations les plus recherchées en termes d’insémination artificielle, la République tchèque se situe très haut dans ce classement imaginaire. En raison de l’intérêt et de la demande élevée, la République tchèque compte un nombre relativement important de centres de procréation assistée, de l’ordre de plusieurs dizaines. Grâce à la concurrence qui s’est mise en place, les différentes cliniques procurent des services de très haute qualité.

Il existe cependant d’autres facteurs qui justifient cet intérêt. En effet, en plus de l’insémination artificielle, les cliniques telles que la clinique de Gynécologie et de FIV Gynem proposent également d’autres services de qualité standard et/ou supérieure aux standards dans le domaine du traitement des troubles de la fertilité, des méthodes de préservation ou elles proposent des programmes de dons anonymes.

 

fiv republique tcheque

 

La législation, le prix et les raisons personnelles, voilà ce qui est décisif

Une des principales raisons qui poussent les couples européens et de plus en plus de couples non-européens à choisir la République tchèque comme lieu où ils vont subir une insémination artificielle est la limite d’âge de la femme. Conformément à la loi sur les services de santé spécifiques, il est possible de pratiquer une fécondation in vitro chez toutes les femmes de moins de 49 ans. Avant d’atteindre l’âge de 39 ans, il est possible de faire prendre en charge la FIV par la caisse d’assurance maladie publique ou par une assurance complémentaire commerciale.

La méthode d’insémination artificielle utilisée est également un facteur qui est souvent décisif. En République tchèque, il est par exemple possible de cultiver plus de trois ovules ayant été obtenus dans le cadre d’un même prélèvement. L’ovule le plus approprié est ensuite sélectionné en fonction des résultats des tests axés sur les anomalies génétiques. Les chances de tomber enceinte grâce à la procréation assistée sont ainsi sensiblement augmentées. Si le cycle échoue, la femme ne devra pas subir un nouveau prélèvement d’ovules durant son prochain cycle.

Les cliniques tchèques de procréation assistée ont également à leur disposition un grand nombre de donneuses. Le don d’ovules est actuellement de plus en plus populaire parmi les femmes. Certaines d’entre elles considèrent que c’est un moyen d’avoir facilement un revenu supplémentaire, d’autres donnent leurs ovules pour des raisons purement altruistes, poussées par l’envie d’aider d’autres femmes à avoir leurs propres enfants. Quelle que soit la raison, cela signifie que les centres tchèques de procréation assistée disposent d’un large choix. Et en plus, avant de réaliser la procédure en elle-même, les ovules les plus appropriés pour l’insémination artificielle sont sélectionnés en laboratoire chez chacune des donneuses.

 

Les patients tchèques à la maison et à l’étranger

Selon le Centre de procréation assistée Gynem, il n’y a pas que le nombre de candidats étrangers qui augmente, les demandes émanant de clients nationaux augmente elle aussi. Les demandes les plus fréquentes concernent les services d’assistance où on retrouvera la congélation des ovules et des embryons. Le fait que les couples tchèques se rapprochent de la tendance européenne et que, pour diverses raisons, ils reportent de plus en plus la fondation d’une famille joue également un rôle important. En revanche, les femmes hétérosexuelles qui n’ont pas de partenaire et les femmes homosexuelles auxquelles la législation de la République tchèque n’autorise pas l’insémination artificielle se rendent quant à elles le plus souvent à l’étranger.

 

 

*Ce texte est traduit de l'original tchèque en langue française par l'Agence MARVEL, s. r. o.